Permaculture : Parterre de mulch d’herbe ou de foin

On se tourne vers cette méthode lorsque l’on veut mettre en place des parterres quand on manque d »huile de coude ». En effet plus simple, ça n’existe pas! C’est la méthode que j’ai choisi. Avec la ferme d’animation et 4 princesses à la maison, le temps est précieux… De mon point de vue il s’agit d’une des meilleures variantes.

Cette technique permacole nous offre les avantages suivants :

  • Elle permet le défrichement sans avoir à labourer
  • Une économie conséquente de désherbage.
  • Une réduction drastique de l’arrosage, ce qui est un objectif important en permaculture
  • Un enrichissement naturel de la terre et une prolifération croissante des lombrics qui aéreront généreusement votre potager.

Mise en place

On délimite nos plate bandes ( la largeur moyenne est de 80 cm )et on définie les zones de passage. On peut entourer ces plate bandes de planches ou de poteaux. Pour les petits jardins, où ce qu’il faut pour faire le mulch est manquant, nous pouvons tondre ces futures plate bandes. On garde la tonte pour la réutiliser plus tard.

Puis on couvre la parcelle d’une couche de carton ( non imprimé et sans scotch bien sur) et on l’humidifie généreusement. Il doit être très tendre et mou. Par dessus, on dispose l’herbe de tonte, puis au moins 10 cm de foin. Je préconise le foin à la paille car il est quasi impossible de se procurer de la paille Bio.

Planter des légumes

Une semaine après la mise en forme, on peut planter ses premiers légumes. En permaculture, on la joue serré. Imaginez vous la taille des légumes adultes afin de définir l’écart entre chaque plan. Les choux nécessitent un écart de 40 cm entre eux ou avec les autres légumes tandis que les salades n’ont besoin que de 30 cm. On écarte le mulch et on perce le carton humide. A l’aide d’un plantoir à bulbe (c’est ce qui va le mieux), on fait le trou. Il est bien de déposer dans chaque trou 1 cuillère à soupe de poudre de roche et une autre de copeaux de corne.

Mettez les plantes dans les trous puis la terre excavée à leur pied avant de tasser doucement. Ensuite arroser, afin que les racines entrent bien en contact avec la terre. Enfin, on recouvre de foin ou d’herbe issue de la tonte au pied de chacun d’eux.

A lire également : comment-débuter-son-premier-potager-en-permaculture

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire