Comment débuter son premier potager en permaculture ?

Quand l’envie de créer un potager émerge , cela génère une source d’excitation, mais c’est aussi pour certains une source d’appréhension. Chaque jardinier rêve de récoltes abondantes, mais comment sélectionner les plantes et les entretenir? quand dois-je planter?

Voici les 9 principes de base à garder en tête

1 Commencer petit et faites simples. N’essayer pas de tout cultiver. Choisissez des légumes faciles à cultiver. La liste des légumes faciles à planter diffère d’une région à l’autre, mais certains sont cultivables par le plus grand nombre.

  • les radis et les haricots verts , notamment sont inratables
  • Les concombres, courgettes, l’ail, les laitues, les petits pois, les bettes et les choux sont également faciles.
  • Les tomates sont à peine plus difficiles surtout si vous choisissez les nouvelles variétés adaptées à la culture en bac.

2. Ne pas retourner la terre. La vie microbienne des sols, voilà le secret d’un sol fertile. 
L’action de retourner détruit le fragile réseau des mycéliums de champignons microscopiques qui aident les plantes à mieux capter la matière organique. Il est préférable d’utiliser une grelinette qui permet d’aérer le sol.

3.Commencez à composter. Lorsque vous allez commencer à utiliser du compost, vous vous rendrez vite compte que vous en avez jamais assez… Alors n’hésitez pas compostez!!!

Le compost est le résultat obtenu lorsque des déchets fermentent en présence d’eau et d’air (on dit aussi fermentation aérobie). Grâce à l’action de bactéries, champignons et autres micro-organismes et aussi des lombrics et des insectes qui transforment les matières organiques en compost. Une fois bien décomposé, ce compost de couleur foncée dégage une agréable odeur de forêt, sa texture ressemble à celle du terreau. Riche en matière organique en minéraux, le compost est un trésor pour les végétaux du jardin. Si vous souhaitez l’acheter voici un lien vers un site français, éthique et responsable

4.Paillez. Pour limiter les plantes envahissantes naturelles et retenir l’humidité du sol, épandez une épaisse couche de matière organique sur toutes vos planches de légumes et de fruits.

5.Faites le tour de votre potager le plus souvent. Arrachez les herbes trop envahissantes, ajoutez du paillis là où il commence à manquer. Arrosez les plantes qui en ont besoin et redressez leurs tiges. Traquez les parasites et maladies. Et bien sûr récoltez ce qui est à maturité!!!

6.Prenez des notes. Commencez un journal de bord, pour noter le temps qu’il fait au printemps, ce que vous avez planté et à quelle époque. Réalisez un plan de vos plantations de l’année. Vous pouvez noter la date d’apparition des parasites.

7.Cultivez d’abord ce que vous ne pouvez acheter. Concentrez vous sur des légumes que vous ne trouvez pas dans le commerce et ceux dont le goût et la couleur sont inhabituels.

8.Plantez ce que vous aimez. si vous raffolez des tomates et des poivrons, semez plusieurs variétés de chaque. Évitez les variétés que vous trouvez facilement dans le commerce.

9. Partez à l’aventure. Expérimenter, découvrir sont les vrais plaisirs des jardiniers! Essayez vous à la culture de légumes peu courants, juste pour le plaisir de la nouveauté (pommes de terres violettes, courges blanches, du chou-rave,…)

Bien géré, même un petit lopin de terre peut procurer de quoi améliorer l’ordinaire. Vous aurez le temps d’apprendre comment vous en occuper. Si vous avez beaucoup d’espace et que vous voulez essayer de cultiver plus de surface, n’excédez pas au début 3 x 6m. Gardez en tête que la surface idéale dépend aussi du type de culture. Des légumes comme les haricots verts, les laitues, les épinards, les poivrons et les carottes sont parfaits dans les petits jardins car ils occupent peu d’espace.

Sources : Le guide de l’autosuffisance

A lire également : Permaculture : Parterre de de mulch d’herbe ou de foin

5 commentaires Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire