Des tonnes de laines recyclées pour des baskets « made in France ».

Il fallait oser, en France personne ni avait encore pensé. A l’origine de ce projet, deux jeunes entrepreneurs qui du haut de leurs 26 et 28 ans ont su convaincre un industriel de la chaussure plus habitué au cuir qu’à la laine.

Mathilde et Simon, jeunes fondateurs de la marque « Ubac » et de la chaussure du même nom veulent se faire une place dans le domaine en proposant un modèle singulier fabriqué en France et issu en grande partie du recyclage

Sur internet leur projet a su convaincre plus de 2000 personnes avant même que la première paire ne soit produite.

La laine qui constitue la partie supérieure de la basket est entièrement recyclée. Elle est conçue dans une filature du Tarn qui dispose d’une technologie pour recycler de vieux habits. Une fois détricotés, les vieux pulls fournissent la matière première nécessaire à conception des baskets Ubac.

« Pour nous, il était hors de question d’aller chercher de la laine en Nouvelle-Zélande »

Mathilde Blettery

Puis c’est une autre entreprise locale qui prend le relais pour fabriquer le tissu de laine, avec un procédé qui lui offre plus de résistance à l’eau et à l’usure.

La basket fait travailler 7 entreprises francaises : le design dans la Drôme; l’étiquette en Ardèche et la laine dans le Tarn. Seul la semelle en liège recyclé vient du Portugal. Le tout est assemblé dans le Maine et Loire. L’empreinte carbone est forcément réduite par rapport à d’autres baskets.

Solidaire car les deux partenaires reversent une partie des projets réalisés à des associations d’utilité publique. Du 23 Octobre au 13 Novembre 2019, par exemple, Ubac a reversé l’intégralité des bénéfices généré pendant cette période à la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux). 

Une nouvelle alternative « locale » qui montre que d’autres voies sont possibles.

A lire également : Pourquoi est-il urgent d’en finir avec le plastique ?

Laisser un commentaire