Le mouton Racka

Le mouton Racka est une espèce rare dont les grandes cornes torsadées peuvent atteindre plus d’un mètre d’envergure chez les mâles mais aussi chez les femelles. C’est l’une des espèces typiques de la Hongrie et plus particulièrement des steppes de la Puszta.

Les Hongrois l’adoptèrent, il y a environ un millénaire, et le ramenèrent avec eux sur les bords du Danube. Ce robuste mouton était très répandu en Hongrie car il était équipé pour faire face aux hivers rigoureux. Sa toison épaisse blanche ou noire lui permettait d’endurer aisément le rude climat de Putza. Autrefois, c’est avec sa laine qu’ils fabriquaient les draps, les tissus des houppelandes que portaient les bergers, les vestes des paysans et la très célèbre «gouba» ; ce grand manteau, surnommé « la maison du berger », était fabriqué avec la fourrure brute des moutons. Le côté laine était porté à l’intérieur pendant l’hiver et à l’extérieur durant l’été.

Il est de taille moyenne (de 50 à 70 cm, 30 à 50 kg). Il est classé dans les races « à laine » car celle-ci pousse parfois jusqu’au sol. S’il n’est pas tondu, le mouton de Valachie (comme il est parfois nommé) arrache sa laine en se frottant contre tout ce qu’il trouve (arbres, clôtures, rochers).

Cette espèce participe au Programme d’Elevage Européen d’Espèces menacées afin de réguler et d’optimiser la reproduction.

Laisser un commentaire