Lapin Angora français

Le lapin nain angora est l’un des heureux membres de la famille des Léporidés.
Comme son nom l’indique, il est le fruit du croisement entre le lapin nain et le lapin angora. Si le terme « angora » (nom de la capitale de de Turquie Ankara durant l’Antiquité) suggère une origine turque, il n’en est rien : la race angora trouve en réalité son berceau en Angleterre !

C’est au XVIIIème siècle que l’on trouve un véritable engouement pour cette race , race qui s’exporte dans toute l’Europe. Pour la seule raison, que son poil est utilisé dans la confection de sous-vêtements chauds, mais aussi de vêtements. Cette boule de poils est exportée en Amérique du Nord et en Chine vers 1930, ce dernier se lance dans sa production à grande échelle. Ceci a pour effet de signer le déclin des élevages en France. Par la suite, la concurrence des vêtements synthétiques accentuent sa décroissance. Actuellement c’est une race peu répandue : 22 éleveurs pour 150 reproducteurs.

Le corps du lapin angora donne ne impression de volume : cela est dû à son imposant système pileux. Les poils les plus longs peuvent dépasser 10 cm. En revanche, les poils des oreilles et du nez sont plus courts. L’extrémité des oreilles est garnies d’épis longs et soyeux. Le standard de la race, de sa variété blanche est adopté en 1924, il faudra attendre 2010 pour le noir.

L’angora est d’un naturel calme. Il s’est forgé ce trait de caractère tout au long de sa sélection, le rendant plus aisé à manipuler pour l’entretien de sa toison et la récolte de celle-ci. La récolte de son poil était effectuée tout les 90 à 100 jours. A l’apogée de sa production en France, entre 1950 et 1960, on lui prélevait pas loin de 200T de poils par an.

La production de poils de lapins angora est devenue confidentielle en France. Mais il existe toujours une Union Technique des Associations d’Eleveurs de Lapins Angora


Pour aller plus loin :

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre à couleurverte123 Annuler la réponse.